NIEVRE NUMERIQUE

Base documentaire

puceGlossaire

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z -


Adresse de messagerie (e-mail, en anglais) :
C’est l’équivalent de l’adresse postale pour la messagerie électronique.

Adresse IP :
Les ordinateurs connectés au réseau internet ont besoin d’une adresse pour être reconnus, cette adresse s’appelle une adresse IP. À chaque connexion, votre fournisseur d’accès attribue donc à votre ordinateur une adresse IP unique valable pour toute votre session. On parle d’adresse IP dynamique. Les serveurs ont eux en général une adresse IP fixe. Un serveur spécial appelé serveur DNS, se charge de traduire en langage courant les adresses IP, qui sont en fait des suites de chiffres.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) :
Technologie permettant d’accéder à internet via la ligne téléphonique. Pour cela, on utilise une partie de fréquence haute, différenciée de la partie basse qui sert à téléphoner. Afin de séparer les flux et éviter des perturbations lors de conversations téléphoniques, on utilise un filtre ADSL.

Affaiblissement :
Diminution de puissance d’un signal au cours de sa propagation.

Asynchrone :
Désigne un mode de transmission dans lequel l’émetteur et le récepteur ne se sont pas synchronisés au préalable.

Retour haut de page


Backbone (dorsale, réseau fédérateur internet) :
Réseau constitué de liaisons à très haut débit sur lequel sont connectés des réseaux de moindre importance, boucles locales.

Bande passante :
Ensemble des fréquences que permet de transporter, sans altération importante, un canal de transmission, tout en déterminant la quantité d’informations (en bit/s) qui peut être transmise simultanément.

bit (contraction de Binary Digit) :
La plus petite unité d’information traitée par un ordinateur qui peut représenter deux valeurs distinctes : 0 ou 1. Les informations sous forme numérique ne sont que des suites de 0 et de 1. Un champ de 8 bits constitue ce qu’on appelle 1 octet.

bit/s ou bps (bits par seconde) :
Il s’agit d’une unité de mesure du débit basée sur le nombre d’informations délivrées en une seconde. Un mégabit/s = 1 million de bits par seconde. Un Gigabits/s = un milliard de bits par seconde.

Boucle locale :
Située entre la prise téléphonique de l’abonné et le central téléphonique, c’est le maillon qui relie l’utilisateur final au réseau de télécommunications à très haut débit. De nombreuses technologies existent pour les boucles locales (ADSL, courants porteurs en ligne, satellite, WiFi, WiMax...).

Boucle locale radio (BLR) :
Utilise les technologies de transmission hertzienne pour le raccordement du site de l’abonné final au réseau de l’opérateur de télécommunications.

Retour haut de page


Câble :
Désigne un réseau constitué de fibres optiques et de câbles coaxiaux sur lesquels transitent les données. Utilisé pour la diffusion de programmes audiovisuels et comme mode d’accès haut débit à l’internet.

Chat :
Ce terme correspond à la possibilité de discuter en ligne sur internet en temps réel avec une ou plusieurs personnes. Contrairement au logiciel de messagerie, le chat permet à l’interlocuteur de prendre instantanément connaissance du contenu du message au moment même où ce dernier est écrit. Afin de pouvoir "chater", il est nécessaire de posséder le logiciel adéquat ou de passer par des sites proposant ce service.

Code source :
Le code source correspond aux différentes instructions qui constituent un programme et plus précisément, à l’ensemble des règles de présentation des données. Il s’agit de lignes de code exprimées dans un langage de programmation. Pour une page web le langage de programmation est le plus souvent du HTML, et le code source de la page correspond alors à l’agencement de plusieurs lignes de code HTML qui déterminent l’aspect et les fonctionnalités de la page web.

Cookie :
Un cookie est un enregistrement d’informations par le serveur dans un fichier texte situé sur l’ordinateur client (le vôtre), informations que ce même serveur (et lui seul) peut aller relire et modifier ultérieurement. La technique des cookies repose sur le protocole HTTP, c’est-à-dire le protocole du web. Il ne faut donc pas voir de cookies partout : seul un serveur web peut en envoyer. Plus précisément, un cookie se compose d’un ensemble de variables (ou de champs) que le client et le serveur s’échangent lors de transactions HTTP, lesquelles variables sont tout simplement stockées sur la machine cliente dans un simple fichier texte. Un cookie est obligatoirement rattaché à un nom de domaine et un ensemble d’URL de telle sorte que seule une requête provenant du même serveur pourra y accéder. Par exemple, grâce à un programme CGI, le serveur a la possibilité de mettre à jour ou d’effacer un cookie. Mais pour cela, il doit spécifier tous les attributs du cookie, par conséquent seul le serveur qui a créé un cookie peut le modifier ou le supprimer. Un même "client" peut stocker un maximum de 300 cookies, dont 20 maximum pour un même serveur, chaque cookie pouvant atteindre jusqu’à 4000 octets (env. 4 Ko).

Courant porteur en ligne (CPL) :
Utilise le réseau électrique existant et permet d’accéder à internet depuis n’importe quelle prise électrique.

Courriel (mail, en anglais) :
C’est un message échangé entre deux personnes au moins connectées au réseau internet et disposant d’une adresse électronique.

Cryptage :
Le but du cryptage est d’assurer la confidentialité des données notamment lors de leur transfert sur le réseau. Il s’agit de traduire un message sous une forme codée et qui ne devient intelligible qu’avec la connaissance de la méthode de codage utilisée. On parle aussi de chiffrement, le message se voit appliquer un algorithme afin de le convertir en une suite de caractères incompréhensibles.

Retour haut de page


Débit :
Se mesure en bits par seconde ou par ses multiples (Kbit/s -kilobit/s-, Mbit/s -mégabit/s-, Gbit/s -gigabit/s-, Tbit/s -terabits/s-).

Débit d’Absorption Spécifique (DAS) :
débit avec lequel l’énergie produite par un équipement est absorbée par une unité de masse de tissu du corps et exprimée en watts par kilogramme (W/kg), mesuré sur l’ensemble du corps ou sur une de ses parties ". L’arrêté du 8 octobre 2003 fixe les valeurs limites d’exposition du public que doivent impérativement respecter les équipements terminaux radioélectriques pour être mis en service et utilisés en France, à savoir :

Fréquence DAS moyen corps entier (W/kg) DAS local tête et tronc (W/kg) Densité de puissance (W/m²)
100 KHz - 10 GHz 0.08 2
10 GHz - 300 GHz 10

Dégroupage de la boucle locale :
On dit qu’une ligne téléphonique est "dégroupée" lorsqu’elle est raccordée par un opérateur différent de France Télécom. Dans ce cas, celui-ci loue la ligne à France Télécom et la connecte à son niveau du central téléphonique local (le "répartiteur"). Cet opérateur peut alors proposer une gamme de services ne dépendant uniquement que de ses propres installations.

Délégation de Service Public (DSP) :
Le concédant (la collectivité publique) charge le concessionnaire (le tiers délégataire) d’un service public dont il doit à la fois réaliser les investissements et assurer l’exploitation moyennant une rémunération directement perçue auprès des usagers. La collectivité peut aider financièrement son délégataire mais au minimum 30 % du risque doit rester au délégataire. Sinon, il ne s’agit plus d’une délégation de service public mais d’un marché public.

Donnée à caractère personnel :
« Constitue une donnée à caractère personnel toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres. Pour déterminer si une personne est identifiable, il convient de considérer l’ensemble des moyens en vue de permettre son identification dont dispose ou auxquels peut avoir accès le responsable du traitement ou toute autre personne. » (article 2 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés) « La personne concernée par un traitement de données à caractère personnel est celle à laquelle se rapportent les données qui font l’objet du traitement. » (article 2) Les données sont considérées comme à caractère personnel dès lors qu’elles permettent d’identifier directement ou indirectement des personnes physiques. Une personne est identifiée lorsque par exemple son nom apparaît dans un fichier. Une personne est identifiable lorsqu’un fichier comporte des informations permettant indirectement son identification (ex. : n° d’immatriculation, adresse IP, n° de téléphone, photographie...). En ce sens, constituent également des données à caractère personnel toutes les informations dont le recoupement permet d’identifier une personne précise (ex. : une empreinte digitale, l’ADN, une date de naissance associée à une commune de résidence …). Les technologies de l’information et de la communication génèrent de nombreuses données personnelles (un paiement par carte bancaire, un appel passé par un téléphone portable, une connexion à internet) et aussi des "traces informatiques" facilement exploitables grâce aux progrès des logiciels, notamment les moteurs de recherche.

DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexer) :
Equipement situé dans le répartiteur et sur lequel sont connectés les modems xDSL des abonnés.

Retour haut de page


E-administration (administration électronique) :
Démarche qui consiste à utiliser les technologies de l’information et de la communication, TIC, pour simplifier et pour resserrer les relations entre administration et usagers, et moderniser le fonctionnement de l’État et des collectivités territoriales. Internet est ainsi appelé à participer activement à la construction d’une administration de services tournée vers les besoins et les attentes des usagers.

Eligibilité :
Dans l’univers des télécommunications, la notion d’éligibilité d’une ligne téléphonique informe sur sa faculté ou non de supporter un service proposé tel que l’ADSL.
Plusieurs éléments sont à prendre en compte et plus particulièrement la qualité de la ligne mise en valeur par :
- la longueur de la ligne entre l’internaute et le central téléphonique qui le relie,
- Le débit potentiel (en kbit/s),
- L’atténuation du signal (en décibels).
La ligne téléphonique peut-être soumise à plusieurs perturbations impliquant alors une diminution de sa qualité :
- Médiocrité de la qualité du cuivre,
- Présence de champ magnétique à proximité de la ligne (ventilateurs, climatiseurs, fours micro-ondes, plinthes électriques, néons, éclairage public,...)
- Présence de matériau tel que le ferrite ou de condensateur de test en bout de ligne.

EXTRANET :
Un réseau extranet, est un réseau externe utilisant le protocole IP, il permet à une entreprise ou à un organisme d’échanger des informations numériques avec ses principaux correspondants.

Retour haut de page


FAI :
Fournisseur d’accès à l’internet.

PNG Fibre optique :

Fil de verre, entouré d’une gaine "réfléchissante" où circule la lumière transportant des données numériques à très haut débit : vidéo, son, communications téléphoniques...

Firewall :
Dispositif informatique qui filtre les flux informations entre un réseau interne à un organisme et un réseau externe, en vue de neutraliser les tentatives de pénétration en provenance de l’extérieur et de maîtriser les accès vers l’extérieur. (Journal officiel du 16 mars 1999, « Vocabulaire de l’informatique et de l’internet »).

Forfait illimité :
Désigne une offre d’accès à internet par le réseau téléphonique commuté, illimité en temps de connexion avec une tarification forfaitaire pour l’abonné final.

Forum de discussion :
Le forum est un service permettant l’échange et la discussion sur un sujet donné, l’ensemble des contributions est accessible à tous et chacun peut apporter son commentaire. Il existe la plupart du temps un modérateur chargé d’éviter les débordements et notamment que ce lieu virtuel de discussion ne serve à la diffamation.

Fournisseur d’accès à internet (FAI) :
C’est un intermédiaire entre l’internaute et le réseau internet. C’est notamment le fournisseur d’accès qui attribue une adresse à votre ordinateur et un mot de passe pour vous connecter.

FTP (File Transfer Protocol) :
Protocole de transfert de fichiers. Ensemble de conventions qui définissent les règles (protocole) permettant à un serveur FTP de dialoguer avec un client FTP (les navigateurs récents sont tous clients FTP en même temps que clients HTTP). Un serveur FTP permet à un client d’écrire ou de lire des fichiers sur le (ou à partir du) serveur.

FTTH (Fiber To The Home, câble de fibre optique à domicile) :
C’est une technologie qui définit un type d’infrastructure de communication permettant l’accès à internet et aux services associés à des débits atteignant de jusqu’à 100 Mbit/s symétriques, soit des débits très supérieurs à ceux de la paire de cuivre. Le FTTH est l’une des déclinaisons parmi d’autres technologies d’accès à internet via la fibre optique, toutes regroupées sous le nom générique FTTx.

Retour haut de page


Groupe de discussion :
Un groupe de discussion est un lieu de communication, d’échange d’informations sur un thème. Il en existe de très nombreux portant sur des sujets très variés. Afin de pouvoir y participer, il suffit de s’y inscrire, et l’on reçoit alors l’ensemble des contributions apportées par les autres membres du groupe. Les groupes de discussion sont le plus souvent appelés "newsgroups", l’ensemble de ces groupes constituent le réseau Usenet.

Retour haut de page


Hot spot :
Des zones à forte concentration d’utilisateurs (gares, aéroports, hôtels, trains, ...). Ces lieux proposent aux utilisateurs un accès « nomade » à internet, à partir d’une borne WiFi, généralement sur abonnement.

HTML :
C’est le langage spécifique dans lequel sont écrites les pages du web.

HTTP (HyperText Transfert Protocol) :
Protocole grâce auquel un client web et un serveur web peuvent dialoguer.

INTERNET :
Ensemble de réseaux de tailles variées interconnectés entre eux grâce au protocole IP.

Retour haut de page


INTRANET :
Un réseau Intranet est un réseau fonctionnant en mode IP réservé aux communications internes d’une entreprise ou d’un groupe.

Retour haut de page


LAN (Local Area Network) :
Réseau local informatique

Lien hypertexte :
C’est ce qui apparaît souligné ou en surbrillance et qui renvoie, lorsque l’on clique dessus, à d’autres informations localisées sur le site auquel on s’est connecté ou à d’autres sites. Ces liens permettent la navigation hypertextuelle ou "surf".

Liste de diffusion (mailing list, en anglais) :
C’est une boîte aux lettres électronique créée pour recevoir et expédier automatiquement à toutes les personnes qui le souhaitent (c’est-à-dire qui se sont inscrites à l’adresse d’une liste) des messages sur un sujet qui les intéresse.

Logiciel de messagerie :
Logiciel permettant à l’utilisateur d’envoyer, de recevoir et de consulter en différé des messages électroniques à partir de son ordinateur.

Logiciel libre :
Il s’agit d’un logiciel pour lequel le code source est accessible et que l’on peut diffuser, modifier et utiliser librement, Linux étant l’un des plus connus. Le logiciel libre s’oppose au logiciel propriétaire, comme Windows, pour lequel le code source est tenu secret.

Retour haut de page


Messagerie :
C’est une partie de l’internet qui permet d’échanger des messages. La messagerie peut être individuelle (mél ou mail en anglais) ou collective (forum de discussion).

Moteurs de recherche :
Ce sont des outils qui archivent les références des pages web et peuvent retrouver à partir d’un mot-clef une information et les sites sur lesquels cette information est disponible.

Multicast :
Le principe du multicast sur un réseau est d’affecter des adresses IP spécifiques pour des groupes de clients (utilisateurs). Ainsi lorsqu’un groupe multicast a besoin d’un fichier multimédia, le serveur transmet une seule fois le fichier qui sera alors distribué à tous les clients du groupe. Lorsque le multicast est bien adapté, c’est un moyen de réduire considérablement les accès et débits d’un serveur, ainsi que de la bande passante sur le réseau.
L’usage du multicast sur Internet est encore limité aux universités ou utilisé en interne par les fournisseurs d’accès Internet (diffusion des chaînes de télévision pour certains). Il est aussi utilisé dans certaines grandes entreprises pour la diffusion d’informations, la mise à jour simultanée des postes de travail ou la synchronisation des horloges des stations de travail et des serveurs.

Multiplexage :
Technique permettant de faire passer plusieurs communications sur un même canal de transmission.
Les principaux modes de multiplexage sont :
- Le multiplexage à répartition dans le temps dans lequel on prélève des parties de messages alternativement sur des voies à faible débit pour former un signal haut débit.
- Le multiplexage temporel statique où les prélèvements sur chaque voie se font en fonction de l’activité réelle constatée et non plus par rotation.
- Le multiplexage en fréquence où l’on alloue à chaque voie une partie des fréquences disponibles et où toutes les voies sont transmises simultanément.

Multiplexeur ou MUX :
Dispositif permettant de faire passer plusieurs communications sur un seul canal de transmission.

Retour haut de page


Navigateur (browser, en anglais) :
C’est un outil (logiciel) qui permet de consulter des pages web. Les plus connus sont Netscape Navigator/Communicator et Internet Explorer.

NRA :
Noeud de Raccordement à l’Abonné, appelé aussi central téléphonique ou répartiteur

Retour haut de page


Opérateur d’opérateurs :
Un segment de l’activité télécoms qui consiste à créer un réseau pour vendre de la bande passante à des opérateurs. Il est distinct de l’offre de services aux utilisateurs finals, segment d’activité que l’on nomme « opérateurs de services ».

Opérateur de télécommunications :
On entend par opérateur toute personne physique ou morale exploitant un réseau de télécommunications ouvert au public ou fournissant au public un service de télécommunications (téléphonie fixe, téléphonie mobile, internet).
France Télécom est le plus souvent désigné sous le vocable « opérateur historique ».

Retour haut de page


Podcast :
Né de la contraction des mots Ipod et broadcast, le podcast permet le téléchargement de fichiers multimédias audios ou vidéos. Aujourd’hui on présente le podcast comme l’avenir de la radio (ou complément à la radiodiffusion classique). Le podcast permet par exemple de télécharger des émissions de radio et de les écouter sans contrainte de temps ou de lieu. Chacun peut ainsi créer sa radio et permettre la diffusion de créations en dehors des circuits classiques.

Pop-up :
Fenêtre de votre logiciel de navigation qui s’ouvre automatiquement lors d’une visite d’un site web ou lorsque vous le quittez. Il s’agit le plus souvent d’une publicité.

Retour haut de page


Réseau de communications électroniques :
Les réseaux satellitaires, les réseaux terrestres, les systèmes utilisant le réseau électrique, pour autant qu’ils servent à l’acheminement de communications électroniques, les réseaux assurant la diffusion ou utilisés pour la distribution de services de communication audiovisuelle.

Réseau téléphonique commuté (RTC) :
Le réseau traditionnel de téléphonie fixe.

Retour haut de page


Satellite :
Implantable en tout lieu, cette technologie nécessite l’installation d’une antenne parabolique pointée vers un satellite. Elle permet l’accès au haut débit dans les zones où aucune autre technologie ne peut s’implanter.

Serveur :
C’est un super ordinateur qui héberge des informations qui sont consultables à distance quand d’autres ordinateurs se connectent à lui.

Serveur DNS (Domain Name Server) :
Serveur de nom de domaine. C’est lui qui converti des noms de domaines en adresses IP. Le serveur DNS que vous utilisez est généralement situé chez votre fournisseur d’accès.

Site web :
C’est un ordinateur qui fournit des informations auxquelles vous pouvez accéder en saisissant son adresse. Un site web est composé de pages qui peuvent être parcourues grâce à des liens hypertextes.

SMS (Short Message Service) :
Il s’agit d’un service permettant d’envoyer et de recevoir des messages de 160 caractères maximum via des téléphones mobiles.

Spammeur :
Personne responsable d’un envoi en masse de messages électroniques non sollicités.

Synchrone : Mode de transmission dans lequel l’émetteur et le récepteur _ fonctionnent au même rythme , calés sur une même horloge.

Système d’exploitation :
C’est un ensemble de programmes informatiques qui déterminent, gèrent et surveillent le fonctionnement d’un ordinateur.

Retour haut de page


Télécharger :
Récupérer des informations qui étaient sur internet pour les stocker sur son propre ordinateur.

TIC :
Technologies de l’information et de la communication

Retour haut de page


URL (Uniform Ressource Locator) :
Adresse d’une ressource web. L’URL s’écrit de la façon suivante : protocol ://server/directory/document, par exemple : http://www.niverlan.fr/spip.php?article25.

Retour haut de page


WAN (World Area Network) :
Réseau étendu. l’expression est peu précise , l’étendue d’un tel réseau peut correspondre à quelques bâtiments , à une ville ou une région. Elle sert surtout pour désigner tout réseau dépassant l’étendue d’un seul établissement physique et constitué par l’interconnexion de plusieurs réseaux élémentaires

Web :
C’est une partie de l’internet qui propose des informations de toutes sortes (actualités, musées, jeux, météo...). Le web est constitué de pages d’écran reliées entre elles par des liens hypertextes.

Web 2.0 :
C’est un terme souvent utilisé pour désigner ce qui est perçu comme une transition importante du World Wide Web, passant d’une collection de sites Web à une plate-forme informatique à part entière, fournissant des applications Web aux utilisateurs. Les défenseurs de ce point de vue soutiennent que les services du Web 2.0 remplaceront progressivement les applications de bureau traditionnelles.

Widget :
Mot de l’anglais-américain, signifiant "gadget" qui recouvre deux notions distinctes en informatique en relation avec les interfaces graphiques.
Pouvant être considéré comme étant la contraction des termes "window" (fenêtre, en anglais) et gadget, il peut désigner soit un composant d’interface graphique (ex : bouton, ascenseur, liste déroulante...), soit un petit outil de bureau qui permet d’obtenir des informations (météo, actualité, dictionnaire, carte routière...)

WiFi :
Le wifi ou wi-fi est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne et, depuis, devenue un moyen d’accès à haut débit à Internet. Il est basé sur la norme IEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11).
Grâce au wifi, il est possible de créer des réseaux locaux sans fil à haut débit. Dans la pratique, le wifi permet de relier des ordinateurs portables, des machines de bureau, des assistants personnels, des objets communicants ou même des périphériques à une liaison haut débit (de 11 Mbit/s en 802.11b à 54 Mbit/s en 802.11a/g) sur un rayon de plusieurs dizaines de mètres en intérieur (généralement entre une vingtaine et une cinquantaine de mètres). Dans un environnement ouvert, la portée peut atteindre plusieurs centaines de mètres voire dans des conditions optimales plusieurs dizaines de kilomètres (pour la ’variante’ WIMAX ou avec des antennes directionnelles).
Ainsi, des fournisseurs d’accès internet commencent à irriguer des zones à forte concentration d’utilisateurs (gares, aéroports, hôtels, trains, etc.) avec des réseaux sans fil connectés à Internet. Ces zones ou points d’accès sont appelés bornes wifi et en anglais « hot spots ».

PNG WiMax :

Technologies hertziennes basées sur le même principe que la télévision : l’usager relie son ordinateur à une antenne qui pointe sur un relais distant de quelques kilomètres.

Wiki :
Un wiki est un système de gestion de contenu de site web qui rend les pages web librement modifiables par tous les visiteurs autorisés. On utilise les wikis pour faciliter l’écriture collaborative de documents avec un minimum de contraintes. Le wiki a été inventé en 1995 par Ward Cunningham, pour une section d’un site sur la programmation informatique qu’il a appelée WikiWikiWeb. Le mot « wiki » vient du redoublement hawaiien wiki wiki, qui signifie « rapide ». Au milieu des années 2000, les wikis ont atteint un bon niveau de maturité ; ils sont depuis lors associés au Web 2.0. Créée en 2001, l’encyclopédie Wikipédia est devenue le wiki le plus visité au monde.

Wikipédia :
Wikipédia (API [wikipe’dja] ou [vikipe’dja]) est une encyclopédie libre, universelle et multilingue écrite de façon collaborative sur Internet avec la technologie wiki. « Wikipédia » est un mot-valise conçu à partir de « Wiki », un type de système de gestion de contenu de site Web qui permet la modification instantanée, libre et collective d’un contenu localisé dans une base de données informatique, et de la racine « pedia » du mot anglais encyclopedia, pour « encyclopédie ».

Retour haut de page